Notre conception de l'élevage




Notre meute restera en nombre limité afin que nos chiens puissent vivre à nos côtés. Nous ne souhaitons pas vivre de l'élevage ni en faire notre activité principale. Je ne veux pas faire vivre mes chiens toute la journée dans des parc ou des boxes isolés. Chez nous, ils vivent tous ensemble sauf lorsqu'il y a des chaleurs : à ce moment là, le mâle et les femelles en chaleur sont alternativement dedans et dehors. Ils dorment également tous ensemble dans une pièce qui leur est dédiée.

Nos chiennes ne reproduisent qu’une fois par an voir tous les 1,5 ans ou 2 ans, et pas avant l’âge de 2 ans. Nous limitons le nombre de portées par chienne en fonction du nombre de chiots, de la difficulté pour la chienne à mettre bas et de son âge.
Je ne conçois pas de faire reproduire mes chiennes au delà de 6 ans.
Nous nous sommes occupés de 2 portées en même temps en 2011 et nous ne souhaitons pas renouveler l'expérience car c'est beaucoup trop de travail. Nous essayons donc d'espacer les portées pour que les chiots ne naissent pas en même temps et qu'ils puissent avoir toute notre attention.

Nous gardons nos retraités une fois stérilisés sauf en cas d'incompatibilité de caractère car je me refuse à faire des groupes qui ne peuvent pas vivre ensemble. Si cela doit nous arriver un jour, le chien ou la chienne iront dans une très bonne famille.

Les bébés qui partent de la maison, sont et seront toujours "nos bébés". Je ne tourne pas le dos aux propriétaires de mes chiots, peu importe leur âge. Je reste également toujours disponible pour un conseil et les accompagner toute leur vie. Si un de mes bébés doit trouver une nouvelle famille, je participe à son replacement, voir je l'heberge un temps avant de lui retrouver une famille.  

Je travaille à mi-temps en temps que vétérinaire pour pouvoir consacrer pas mal de temps à mes chiens. Mon mari prend des congès s'il y a besoin pour m'aider à m'occuper des chiots. Je me forme en reproduction canine et en comportement pour toujours être à jour dans mes connaissances et apporter des conseils aux propriétaires de mes chiots.

 

Notre travail de sélection

Nous travaillons dans l’optique d’améliorer la race du bouvier bernois.

Nous sélectionnons des reproducteurs équilibrés ayant d’excellentes origines. Nous essayons de garder une descendance pour les lignées de chacune de nos chiennes, tout en allant chercher de nouvelles lignées avec le choix d'un mâle extérieur.

Nous n’avons pas hésité à parcourir l’Europe afin de ramener des lignées d’exceptions pour améliorer notre élevage. Et je n'hésites pas à faire des kilomètres pour aller chercher une lignée qui me tient à coeur.

Nos chiens sont radiographiés pour la dysplasie des hanches, des coudes et des épaules. Nous choisissons soigneusement des lignées où la dysplasie des hanches et des coudes est peu présente. Si dysplasie légère ou modérée il y a, j'essai de marier avec une lignée indemne sur plusieurs générations. Les résultats de dépistage de dysplasie officiels et "non officiel" de mes chiots sont notés dans la rubrique Statistique.

Pour chaque mariage, je me penche sur le calcul de la longévité des lignées afin de mettre les meilleures chances de notre côté. C'est un travail long mais très important à mes yeux. Je me refuse à utiliser une lignée où la longévité est inférieure à 7 ans.

J’évite aussi les mariages consanguins avec des ancêtres décédés trop jeunes car ils permettent à une génétique rare de s’exprimer. La consanguinité est pour moi inconcevable surtout dans une race que je trouve déjà assez fermée.

Nos reproducteurs sont identifiés par test ADN afin de garantir l’authenticité des pédigrées de nos chiots. Ils sont aussi déspistés pour les maladies génétiques : la maladie de Von Willebrand de type 1 et ils vont être testés pour la myélopathie dégénérative.

Nos chiens passent leur test de caractère et suivent la cotation du club de race.


Les expositions canines

Nos chiens participent à de nombreuses expositions canines en France et à travers l’Europe. Les expositions canines nous permettent de valoriser la qualité de notre élevage et d’avoir des avis objectifs sur la qualité de nos chiens.

Nos chiens sont présentés à l'étranger par un handler, Adrien Ferry, que je remercie pour la qualité de son travail.
 


Le club de dressage et d'agility


J'emmène alternativement un chien 3 fois par semaine au club de dressage et d'agility juste à côté de la maison afin de les socialiser aux autres chiens et aux gens. Ils adorent passer ce moment avec moi.
Il s'agit de l'élevage-pension-dressage de la côte.






L'hydrothérapie

J'emmène nos boubous regulièrement dans un centre d'hydrothérapie, une fois par semaine puis 1 à 2 fois par mois, et cela afin de les faire nager pour muscler leur dos. Il s'agit de la ferme de Biesse dans l'Ain : 

http://hydrotherapiechien.pagesperso-orange.fr/index.htm

 J'ai eu cette idée pour muscler le dos de Derwen qui creuse énormément et puis les autres sont aussi ravis de venir. J'ai aussi emmené Akita pour soulager ses articulations grippées par l'arthrose.

Ils en raffolent et moi je me régale à les voir faire. Une bonne préparation avant les expos !

Merci à Mr Weil pour sa patience et son amour des chiens...



Flash Player pas à jour




Les sorties 


Nos chiens sortent le plus souvent possible de chez nous à tour de rôle ou en meute. Nous essayons régulièrement de les emmener tous ensemble en dehors de notre résidence et passer une journée avec eux dans les champs à côté de chez nous, à la neige, dans le Parc du Pilat, à la mer...


Sortie à la Neige à Villard de Lans : décembre 2012


Flash Player pas à jour


 
Sortie à la Mer à Sausset les pins : Mars 2014


Flash Player pas à jour